Arara Tour logo

Ambassadeur du Royaume-Uni en Arménie

UK-FLAG-ISTOCK_1Arara Tour vous propose la publication d’entretiens avec des ambassadeurs en coopération avec Lia Khojoyan. Aujourd’hui nous vous présentons une entrevue avec l’ambassadeur de grande Bretagne en Arménie Amias Moores, qui a partagé son opinion sur l’industrie du tourisme en Arménie et sur ces avantages et inconvénients.

– M. Morzin, peut-on dire que les citoyens de grande Bretagne aiment à visiter l’Arménie?

– Je pense que la plupart des anglais visitant l’Arménie, savent apprécier le pays comme je le fais. Il y a quelques jours, j’ai rencontré des touristes anglais à une piscine d’Erevan qui voyageaient à travers l’Arménie. Ils étaient tous très enjoués et qualifiaient le pays comme « un endroit doux, caché du monde. »

– A votre avis, pensez-vous qu’il y ait un manque d’information et de publicité sur l’Arménie en tant que destination touristique? 

– En partie, oui, et ce manque d’information a un réel impact négatif: les gens ne savent même pas où situer l’Arménie sur une carte. Quand on me demande où je vis maintenant, après ma réponse, il semble que les gens aient vaguement entendu parlé de l’Arménie, de ses églises, paysages etc., mais très peu savent où ce merveilleux pays se trouve. Quand je montre mes photos de l’Arménie, on m’interroge avec admiration et curiosité « où est située ce magnifique pays? ». Ces réactions font donc éco au manque d’informations sur le pays, mais il y a aussi un autre problème: il est plutôt difficile de se rendre en Arménie et les prix ne sont pas si abordables. Bien souvent les touristes préfèrent des destinations plus proches et plus connues.

– Comment évaluez-vous les infrastructure de l’Arménie, ses routes et ses hôtels? Au cours des dernières années, l’Arménie a fait beaucoup de progrès dans le domaine du développement du tourisme. Mais est-ce suffisant pour satisfaire les touristes britanniques?

– Je pense que, oui, de gros progrès ont été fait dans ce domaine. Je ne peux pas dire si c’est suffisent ou non, mais à mon avis, il faut continuer encore les efforts dans cette voie. Il est évident que des hôtels existent à Erevan; mais la question est : sont-ils abordables pour les touristes ordinaires? Il est certain que d’autres hôtels doivent être construits, et pas nécessairement des hôtels 5 étoiles comme il en existe déjà afin que les touristes aient le choix des prix.

Quant aux routes, il y a aussi des problèmes, elles ne sont pas toujours en bon état ou adaptées. En outre, une autre chose déplorable au abord des routes est la propreté : parfois, un endroit très beau et pittoresque avec une vue imprenable, mais hélas, entouré par les ordures. Je pense que tous les sites naturels aux abords des routes qui valent le détour pour les touristes devraient être nettoyés.

– Est-ce que l’Arménie est selon vous une destination sûr pour les touristes?

– Je pense que oui, l’Arménie est le pays le plus sûr que je n’ai jamais visité.

–  M. l’Ambassadeur, nombre de touristes préfèrent combiner leur voyage avec des programmes culturels. En conséquence, comment évaluez-vous la vie culturelle arménienne?

– Bien sûr, cela dépend du but de votre voyage en Arménie. Si un touriste est prêt à combiner son séjour avec des visites culturelles ou non. Je pense que oui, l’Arménie est très riche par sa vie culturelle. Il y a de nombreuses offres et sites à visiter, la question est de choisir lesquels. Cela devrait commencer par une sélection des agences de voyage et une offre de prix abordable.

– Que pensez-vous de la cuisine arménienne?

-J’ai beaucoup à dire là dessus! Vous ne pouvez pas cacher vos émotions lorsque vous parlez de la cuisine arménienne. J’aime beaucoup le barbecue arménien et son poisson. Il y a une semaine, nous étions en Espagne et quand nous avons dû choisir de dîner dans un restaurant grec ou espagnol, sans aucun doute, nous avons choisi le premier. Parce que nous savions que un restaurant grec nous offrirait des grillades proches des la cuisine arménienne. Mais le vrai goût et l’odeur d’ un bon barbecue ne se trouve qu’en Arménie….Et vos légumes! Tout est savoureux et appétissant en Arménie!

Je voudrais également attirer l’attention sur le vin arménien. Je ne sais pas pourquoi le vin arménien est si méconnu et pourquoi les arméniens ne sont pas plus fier de celui-ci. Pourtant, je peux dire que le vin arménien est superbe. Quand je suis arrivé en Arménie pour la première fois, je suis allé au restaurant avec ma femme. Nous avons choisi un vin arménien parmi la gamme proposée, mais le serveur était surpris, et il a essayé de suggérer des vins italiens ou français. Nous avons insisté sur notre choix et après avoir bu du vin arménien, j’compris qu’il était aussi bon que  le fameux brandy arménien !

– Amias Moores, quels endroits aimez-vous le plus en Arménie? Lequel d’entre eux pouvez-vous suggérer aux voyageurs anglais?

– C’est une très bonne question. Récemment, j’ai visité le temple de Zvartnots pour la première fois et je vais certainement y retourner. Je recommande cet endroit à tous les touristes. Et bien sûr, Garni, Geghard, le lac Sevan, que je recommande de visiter en été pour pouvoir déguster son poisson frais – «ishkhan». Par ailleurs, Garni et Geghard sont situés assez près d’Erevan, mais à cause de la mauvaise route, le voyage paraît très long. Le monastère de Tatev est aussi un endroit merveilleux à visiter, mais assez loin de la capitale. Je suis également très friands de Noravank. ce site est très beau et mystérieux. Et bien sûr, Tsakhkadzor, même si cette ville est plus plaisante en hiver pendant la saison du ski, elle est également agréable en été.

 – Y at-il des chiffres sur le nombre de citoyens britanniques qui visitent l’Arménie chaque année?

– Nous ne pouvons pas parler  de chiffres concrets parce qu’il y a beaucoup de touristes qui voyagent individuellement. Cependant, une chose est claire: leur nombre est plus que ce que nous imaginons. Il y a quelques jours, je rencontrai un jeune homme, qui organisait un circuit autour de l’observation des oiseaux d’Arménie. Il est intéressant de savoir que des gens se déplacent en Arménie pour observer les oiseaux. Ainsi, entre 3 à 4 milles anglais visitent l’Arménie dans ce but.

– C’est  un nombre considérable.

– Oui, bien sûr, et j’en suis le premier surpris. En outre, nous avons eu plusieurs cas de touristes amateur de sports extrêmes qui se sont présentés a l’ambassade  pour perte de documents, c’est ainsi que nous avons découvert que l’Arménie était  un endroit attrayant pour ce type de touristes. Peut-être que je le répète, mais il y a certainement plus de touristes visitant l’Arménie que nous l’imaginons.

– Si vous n’étiez pas un représentant de l’ambassade, l’Arménie serait-elle une destination touristique attrayante pour vous? Et à votre avis, souhaiteriez vous revenir après une première visite?

– Je dois avouer que, comme beaucoup de gens je ne savais pas grand chose à propos de l’Arménie,  je pensais que c’était un pays soviétique typique, aux couleurs sombres, froides et grises. Quand nous sommes arrivés en Arménie pour la première fois, après quelques jours, mes enfants ont demandé combien de temps nous allions rester ici. Je répondus 3 ans. Une deuxième question a été: pouvons-nous rester plus longtemps? Il y a environ une semaine, j’ai dit à ma fille qu’il nous restait plus qu’un an en Arménie et elle a pleuré.

Il ne me reste peut être plus qu’un an en Arménie, mais je peux vous assurer que je reviendrais…

 

Commentaire

*